Les équipements du Centre de Diffractométrie

Le CDHL dispose de quatre diffractomètres dont deux dits "pour monocristaux", un "pour poudres" et un "haute résolution". En réalité ils sont tous plus ou moins polyvalents. Leurs technologies les rendent plutôt complémentaires. Tout dépendra de l'échantillon et du type de résultat demandé.

Diffractomètre Bruker D8 Advance

Bruker D8 Advance

Sans doute le plus polyvalent pour la plupart des types de matériaux polycrsitallins ou amorphes, sauf... les monocristaux ! En effet sa géométrie et son détecteur ne lui permettent pas de récupérer toutes les réflexions car il a été conçu pour des matériaux polycristallins, dont la diffraction des raies se produit autour de cônes que le détecteur pourra couper dans son axe de rotation. On obtient alors un diagramme de diffraction ou diffractogramme. La longueur d'onde du rayonnement X utilisé est exclusivement celle du cuivre (Cu). La taille du faisceau est assez large (rectangle de 4-20 mm de côté). En savoir plus...

Diffractomètre Bruker D8 Discover
Page en cours de préparation...

Oxford Xcalibur Mova

Oxford Xcalibur Mova

Ce diffractomètre est spécialement dédié à l'analyse des monocristaux les plus petits, grâce à son faisceau d'à peine 150 micromètres de diamètre. La longueur d'onde du rayonnement X utilisé est exclusivement celle du molybdène (Mo). Il est possible de réaliser des mesures sous pression à l'aide d'une enclume diamant pouvant monter à plus de 20 GPa.

Oxford Gemini A Ultra

Oxford Gemini A Ultra

Plus polyvalent que le modèle précédent, ce diffractomètre couvre les besoins d'analyse des monocristaux les plus standards, avec un faisceau de 350-500 micromètres de diamètre selon l'optique choisie. La longueur d'onde du rayonnement X utilisé peut être alternativement celle du cuivre ou dumolybdène car il est équipé de deux générateurs à rayons X couplés par un système de bascule entirement automatisé (switch). La mesure se fait couramment sous flux d'azote à température contrôlée.